ACCUEIL | TÉLÉCHARGEZ | CONTACTEZ-NOUS | VOTRE OPINION COMPTE | ENGLISH
Le développement des
collectivités à l'échelle mondiale
Banque Scotia
Message to Stakeholders white divider Communities white divider Employee Involvement white divider Community Development white divider Environment white divider Customers white divider Small Business white divider Employee Satisfaction white divider Corporate Information white divider Appendices
Notre soutien à l'échelle régionale white divider Le développement des collectivités à l'échelle mondiale
page 32 image PAS En tant que la plus internationale des banques canadiennes, nous jouons un rôle actif au sein des collectivités et faisons des dons de charité destinés aux organismes locaux dans chacun des 50 pays où le Groupe Banque Scotia exerce ses activités.

Tout comme au Canada, nous privilégions les programmes de développement qui peuvent avoir des répercussions durables, à long terme, sur les collectivités locales. Nos dons sont également attribués en fonction des besoins du pays et de la région en cause. Allant d’initiatives dans le domaine de la santé et du bien-être en Amérique latine et en Asie à des programmes d’études primaires, secondaires et post-secondaires dans les Antilles, les projets que nous soutenons sont aussi variés que nombreux.

Le développement des collectivités à l'échelle mondiale

Participation au financement de micro-entreprises

Ces quatre dernières années, le groupe Négociation internationale de Scotia Capitaux a parrainé 72 enfants de Lipangalala, en Tanzanie, par l’entremise de l’organisme Plan de parrainage. En plus des contributions individuelles des employés, qui s’élèvent à 26 000 $, Scotia Capitaux et la Banque Scotia ont fait un don de 90 000 $ pour la rénovation des installations scolaires, ce qui comprend l’achat de bureaux, de chaises, de manuels et d’équipement pour le terrain de jeux ainsi que l’amélioration des latrines. Il s’agit du troisième projet auquel participe le groupe et qui profitera à 4 700 enfants de la région.

L’automne dernier, après un terrible tremblement de terre qui a ravagé Puerto Plata et les localités environnantes, en République dominicaine, la Banque Scotia a versé 50 000 $US à un fonds d’assistance afin de contribuer aux efforts de reconstruction. Depuis plus de 83 ans, la Banque manifeste son soutien de façon tangible aux collectivités de la République dominicaine.

Pour contribuer au succès du Junkaroo, le festival national des Bahamiens, la Banque Scotia accorde son soutien financier et des employés contribuent bénévolement à l'organisation des festivités, lesquelles comprennent, entre autres, une parade de costumes et des danses folkloriques à Nassau.

Dans les Antilles, le Groupe Banque Scotia contribue à la dotation de programmes de bourses d’études pour des établissements de huit différents pays, dont le College of the Bahamas, l’Instituto Tecnico Salisiano de la République dominicaine et le Colegio San Ignacio à Puerto Rico.

Une cérémonie d’inauguration des travaux a eu lieu en janvier dernier sur le terrain du service des urgences et de traumatologie de l’hôpital universitaire des Antilles. La Scotiabank Jamaica Foundation a donné 20 millions de dollars jamaïcains pour le projet d’expansion et l’achat de matériel essentiel pour sauver des vies.

La Banque Scotia a renouvelé son appui au populaire programme de cricket pour enfants du West Indies Cricket Board pour une autre période de cinq ans. Ce programme, qui englobe 12 pays des Antilles, contribue à développer la confiance en soi et l’autodiscipline des enfants tout en préservant la pratique d’un sport qui fait partie intégrante de l’héritage antillais.

Dans les Bahamas, la Banque Scotia verse des dons annuels au All Saints AIDS Camp depuis trois ans. Tout en se faisant traiter pour leur maladie dans une atmosphère agréable, les 55 résidents du camp travaillent et s'entraident.

Le centre de soins palliatifs pour enfants Unidad de Cuidados Paliativos del Hospital de Ninos, l’un des meilleurs hôpitaux d’Amérique latine, a reçu un don de 15 800 $US de Scotiabank de Costa Rica S.A. pour lui permettre de moderniser son équipement et d’améliorer ses services. La Banque et ses employés ont également fait un don au World Transplant Foundation pour permettre à une fillette de neuf ans de recevoir d’urgence une greffe de la moelle osseuse.

Six cents enfants habitant dans un lotissement de logement social au San Salvador peuvent maintenant fréquenter une école toute neuve, grâce à Scotiabank El Salvador et ses employés, qui ont fourni le financement et coordonné le projet. Après avoir visité les nouvelles installations l’été dernier, le président de la Banque Scotia, Rick Waugh, a annoncé un don supplémentaire, lequel a permis d’acquérir du mobilier de classe auprès d’un ordre religieux qui enseigne les métiers aux jeunes des milieux défavorisés.

Les employés du Hong Kong Scotiabank Group ont versé 90 000 $HK au We Care Educational Fund. Ce fonds sert à assumer les frais d’éducation et de subsistance, immédiats et à long terme, de 68 enfants de tous âges dont les parents sont morts du SRAS.

Au Mexique, Grupo Financiero Scotiabank Inverlat accorde un appui important aux collectivités, particulièrement dans les domaines de l’éducation, des soins de santé et des services sociaux. Notre filiale mexicaine soutient, par exemple, la Asociación Mexicana para la Superación Integral de la Familia (AMSIF) par l’entremise de Casa Scotiabank Inverlat-ASMIF, où différents cours sont offerts pour favoriser l’avancement des femmes et améliorer les conditions de vie des familles démunies.

Par le truchement de ses opérations internationales, la Banque Scotia joue un rôle actif dans la lutte contre le cancer du sein. À Trinidad et Tobago, nous avons remis 69 700 $ au groupe Scotiabank Women Against Breast Cancer, qui s’occupe de collecter des fonds et de promouvoir les cliniques de dépistage du cancer du sein. Dans la ville de Belize, des employés de la Banque ScFotia ont participé au marchethon annuel de la Belize Cancer Society et, en Égypte, nous avons organisé un souper afin de recueillir des fonds au profit de la communauté canadienne du Caire.

Participation au financement de micro-entreprises [ haut ]

Un peu partout dans le monde, la Banque Scotia participe à des projets de financement de micro-entreprises innovatrices. Ces projets stimulent l’économie locale et permettent aux habitants, femmes et personnes démunies comprises, de mettre sur pied et de diriger des entreprises qui soutiennent le développement communautaire.

À Kingston, en Jamaïque, une entreprise de micro-financement lancée en novembre 2002 par la Banque Scotia, l’Agence canadienne de développement international et la Kingston Restoration Company affiche des résultats impressionnants. Micro Enterprise Financing Limited (MEFL) a été créée grâce à un prêt de capitaux de deux millions de dollars canadiens de la Banque Scotia.

Seule organisation du genre dans la région, MEFL offre notamment du crédit et des services de formation en matière de prospection de clientèle et de perfectionnement du personnel à des entrepreneurs à faibles revenus qui n’ont que peu ou pas de garanties. Les membres de MEFL sont tenus mutuellement respon-sables des prêts qu’ils consentent, et chacun siège au comité consultatif des entreprises qu’ils soutiennent, ce qui contribue ainsi à consolider les liens au sein de la collectivité.

Un an après son démarrage, MEFL a prêté plus de 10 millions de dollars jamaïcains à 900 micro-entrepreneurs et consenti des prêts de capitaux ou à durée fixe à 450 particuliers. Qui plus est, le taux de remboursement des prêts s’établit à 99 %, ce qui est tout à fait exceptionnel. Par ailleurs, 100 clients ont reçu une formation sur la tenue de livres, le marketing et la fixation des prix. La Banque Scotia soutient activement la direction de MEFL; deux cadres dirigeants de Scotiabank Jamaica siègent au conseil d’administration de l’organisation. D’autres membres de la Banque Scotia partagent leur expertise avec le comité consultatif, en particulier dans les domaines de la gestion des risques et des ressources humaines.

Depuis mai 1993, La Banque de Nouvelle-Écosse en Guyane assure la gestion d’un programme de micro-crédit à Georgetown. En suivant la méthode du crédit collectif, selon laquelle les emprunteurs co-garantissent les prêts du groupe, Scotia Enterprise consent des prêts sans garantie à de très petites entreprises, telles que des traiteurs, des menuisiers ou des couturières. Étant donné que plus de la moitié des quelque 500 prêts en cours en 2003 ont été consentis à des femmes entrepreneures, force est de constater que Scotia Enterprise représente une façon efficace d’améliorer les conditions des femmes dans ce pays en développement.